Roman
 


Joindre l'auteur
DESCRIPTION DU LIVRE

Luce, jeune femme dans la quarantaine, commet une tentative de suicide. Après sa réanimation, elle fut hospitalisée en psychiatrie, elle se voit internée dans une très petite chambre et sans aucun privilège.

Vêtue de papier, Luce aura-t-elle raison de craindre l’endroit ? Les différents événements encourus la porteront-ils à prendre la fuite ou à se prendre en main ?

Quelles rencontres étranges, étonnantes et parfois intrigantes fera-t-elle ? Perturbée, comment réussira-t-elle à sortir de cette vie mouvementée ? Arrivera-t-elle à comprendre et à en tirer une leçon ? Toutes les réponses vous sont dévoilées dans ce roman.

 

 

 

Épilogue

 

 

 J’ai écrit ce premier roman sur une maladie qui touche des gens de plus en plus jeunes. Soyez à l’écoute de toute remarque faite par un proche, même quand elle vous semble manipulatrice. Beaucoup de gens touchés par cette maladie ne laisseront jamais paraître leur détresse; il faut être attentif aux paroles prononcées, aux découragements, au dénigrement de soi, à l’abandon des activités, au laisser-aller, aux idées suicidaires. Attention surtout à la personne qui traverse une épreuve, que ce soit la perte d’un être cher, d’un bien, d’un travail ou même d’un animal, une séparation, de la maladie, et finalement celle dont toutes autres difficultés s’abattent sur elle et qui ne lâchent pas. Il ne faut pas oublier que tous les individus n’ont pas la même force mentale, que les épreuves ne se vivent pas de la même façon pour chacun d’entre nous. Nous n’avons pas à juger les autres et nous ne souhaitons pas être jugés.

Pour ce qui est des gens qui entourent une personne dépressive, des informations peuvent vous être données par l’organisme Prévention suicide. Si vous remarquez que quelqu’un ne fonctionne pas bien, qu’il éprouve de la difficulté dans son quotidien, permettez-vous de vérifier auprès de gens compétents avant qu’il soit trop tard. Lorsqu’un comportement change, c’est qu’il y a une cause; ne forcez pas cette personne à faire quoi que ce soit contre sa volonté, elle n’en a pas la capacité. Restez à l’affût; un bonjour, un sourire peuvent redonner le goût à la vie, car jamais la critique n’apporte du positif.

La dépression fait sa place lentement au fil des événements vécus; elle s’installe sournoisement jusqu’au moment où elle possède le contrôle de ta vie. Elle t’enlève le plaisir de vivre en diminuant toutes tes capacités physiques et morales. Il faut une force énorme pour combattre la dépression. Votre présence est un atout; votre voix, votre écoute, votre attention et votre amour doivent s’offrir à l’encontre de la volonté de la personne dépressive car son jugement n’est plus adéquat. Certains symptômes peuvent varier d’un être à un autre.

 Ce que je savais de cette maladie et là où j’ai manqué de vigilance, c’est qu’à ce moment-là, les gens ne dorment plus, ils ne mangent plus, ils ont des idées noires, et moi, ce que je vivais était tout autre. Les facteurs particuliers qui m’ont fait m’interroger et qui s’estompent lentement, ce sont les larmes et la mémoire; je me disais que c’était normal car je suis sensible et probablement qu’avec l’âge, je perdais la mémoire. J’étais sous l’emprise de cette maladie comme une morte vivante.

 La psychiatrie, ce lieu peu attirant où se trouvent toutes sortes d’incompris et dans lequel nous nous sentons devenus fous, sachez que dans cet endroit travaille un personnel qualifié. Dans ces conditions, nous avons besoin de la compréhension du personnel; leur comportement va parfois au-delà de notre perception, car dans la maladie, nous nous sentons incompris, jugés par le moindre regard ou la moindre parole qui ne nous convient pas étant donné notre état dépressif. L’amour est ce qui apporte le plus pour une bonne guérison, accompagné, bien sûr, de médicaments.

 

La dépression frappe au hasard : c’est une maladie pas un état d’âme.

                                                                                                Tahar Ben Jelloun

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ISBN : 978-2-89539-268-2
Auteur : Nancy Lévesque
Date de parution : janvier 2018
Sujet : Soyons à l’écoute de ces personnes qui vivent une dépression. Notre présence peut les sauver; n’abandonnons jamais. Lorsque nous aimons vraiment, c’est dans les épreuves de la vie que nous pouvons le démontrer.
Format : 5½ x 8½
Nombre de pages : 256 pages
Prix : 23.95$
   
© La Plume d'Oie ÉDITION 2016 - 2018
Conception/Réalisation/WebDesign ConceptInterWEB